Maud Bailly débute ses études de lettres modernes à l’Ecole Normale Supérieure, avant de poursuivre en Master Administration publique à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Diplômée de l’Ecole Nationale d’Administration, elle débute sa carrière en 2007 à l’Inspection Générale des finances où elle effectue plusieurs missions d’audit stratégique et financier en France et à l’étranger, notamment pour la Banque mondiale et le Fonds Monétaire International. Elle rejoint en 2011 la SNCF où elle passe la certification sécurité des circulations avant d’être nommée Directrice de la Gare Paris-Montparnasse, ainsi que Directrice déléguée de l’animation du produit TGV sur la région de Paris Rive Gauche. En 2014, elle devient Directrice des trains, en charge de l’animation du réseau et de la transformation du métier des 10 000 contrôleurs et des 3 000 agents d’escale, dans un contexte de profonde digitalisation et d’évolution de la relation client. En mai 2015, elle rejoint le cabinet du Premier Ministre Manuel Valls pour devenir Chef du pôle économique et digital, en charge des affaires économiques, budgétaires, fiscales, industrielles et numériques. Elle travaille sur des problématiques diverses telles que le prélèvement à la source, le Brexit ou encore la Loi République numérique relative à la protection et à l’accessibilité des données. Elle quitte Matignon en décembre 2016 pour rejoindre l’Inspection Générale des Finances où elle dirige une mission sur les enjeux du véhicule connecté. En avril 2017, Maud Bailly rejoint Accor où elle est nommée Chief Digital Officer, membre du Comité exécutif, en charge du Digital, de la Donnée, des Systèmes d’Information, de la Distribution, des Ventes et de l’Expérience Client au sens large (programme de fidélité, CRM, service client, marketing digital). En mai 2018, Maud devient en parallèle membre du Conseil National du Numérique, un cercle de 30 personnalités nommées par le Ministre en charge du Numérique, pour travailler aux enjeux de la transition digitale en France et de ses impacts économiques comme sociétaux. Elle a notamment contribué à la rédaction du rapport « Travailler à l’ère des plateformes ; mise à jour requise ». En octobre 2020, Maud devient Directrice Générale du Hub « Europe du Sud », avec pour mission d’opérer et de développer l’activité du Groupe en France, Espagne, Italie, Grèce, Portugal, à Malte et en Israël. Membre du Comité exécutif, elle est garante de la performance opérationnelle comme de la qualité de la relation clients et partenaires dans cette zone stratégique. En plus de ses fonctions, Maud est très engagée dans des activités de coaching et d’enseignement sur les enjeux de performance, de leadership et de transformation digitale des organisations.
David Baverez est investisseur. Après quinze années partagées entre Londres et Boston, il vit à Hong Kong depuis 2012. Durant dix ans (1995-2005), il a travaillé chez Fidelity Investments, avant de créer sa propre société de gestion jusqu’en 2010. Installé à Hong-Kong, il partage désormais son temps entre le financement de diverses start-ups et la compréhension des disruptions liées à l’émergence de la « Nouvelle Chine ». Il est l’auteur de Génération tonique – L’Occident est complètement à l’Ouest (Plon 2015), Paris-Pékin Express – La Nouvelle Chine racontée au futur Président (Francois Bourin, 2017) et Chine-Europe : le grand tournant (Le Passeur Editeur, 2021). Il publie régulièrement ses chroniques dans L’Opinion et Les Echos. Il est diplômé d’HEC et de l’INSEAD.
Alain Bentéjac est président des Conseillers du Commerce extérieur de la France depuis juin 2014. Les Conseillers du Commerce extérieur de la France (CCE) sont des dirigeants d’entreprises qui mettent bénévolement leur expérience de l’international à la disposition des pouvoirs publics et des entreprises souhaitant se développer à l’international. Les CCE constituent un réseau de 4500 entrepreneurs présents dans toutes les régions françaises et dans plus de 150 pays. Après une première partie de sa carrière effectuée dans le secteur public au Ministère de l’Economie, Alain Bentéjac a rejoint le secteur privé en 1993 pour le groupe Vivendi. Nommé à la tête d’une filiale Coteba, il fait prendre son indépendance à cette société spécialisée dans l’ingénierie et le management de projets, par le biais de deux LMBO. En 2010, Coteba fusionne avec Sogreah pour constituer Artelia, premier groupe indépendant d’ingénierie, qui compte aujourd’hui près de 6000 collaborateurs, dont Alain Bentéjac a été le co-président jusqu’en 2019. Il est actuellement administrateur et fondateur du groupe. Il est par ailleurs vice-président du conseil d’administration de Business France. Alain Bentéjac est Officier de la Légion d’Honneur et chevalier dans l’ordre National du Mérite.
Agé de 60 ans, diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Nantes et titulaire d’un Executive MBA de HEC, Thierry Blandinières débute sa carrière dans le secteur de la chimie et de la cosmétique, puis rejoint le monde de l’agroalimentaire en 1991 en intégrant L’Européenne de gastronomie (Labeyrie/Rougier), puis le groupe Madrange dont il est nommé directeur général délégué en 1998. En 2003, il devient président de Delpeyrat-Comtesse du Barry, filiale du groupe Maïsadour (groupe agroalimentaire coopératif landais) et contribue à son redressement ; en 2008, il est nommé directeur général du groupe Maïsadour et est élu Entrepreneur de l’année. Il rejoint le groupe InVivo en octobre 2013 au poste de directeur général. Dès son arrivée, il initie le projet stratégique « 2025 by InVivo », engageant ainsi une transformation profonde du groupe. Il lance ensuite la co-construction du plan « 2030 by InVivo », adopté en 2019, avec l’ambition de faire émerger la 3eme voie de l’agriculture au service de la transition alimentaire. La crise sanitaire de la Covid-19 survenue début 2020 lui impose de mettre en place à très court terme des actions essentielles au maintien de la chaine alimentaire. Il mène en parallèle avec ses équipes une réflexion stratégique pour construire le projet post crise Covid-19 du groupe, accélération du projet 2030. Cette même année le groupe InVivo a embrassé le statut de Société à Mission, une transformation préparée de longue date avec son conseil d’administration. Parmi ses engagements externes, Thierry Blandinières est président d’AGROPOLIS Fondation et membre du conseil d’administration du CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Il est également Conseiller du Commerce Extérieur de la France depuis 12 ans et contribue activement au développement du commerce international de la France. Thierry Blandinières est chevalier de l’ordre du Mérite agricole depuis 2015.
Mathieu Borgé / Co Fondateur de Foodgates.com, plateforme e-commerce B2B de produits français agroalimentaires et viticoles d’excellence pour le marché chinois. Foodgates est le seul intermédiaire entre la France et la Chine offrant à ce jour ce niveau de technologie alliant commerce international et sécurité. En supprimant les intermédiaires du modèle traditionnel d’import/export, Foodgates permet une réduction significative des commissions payées par les acheteurs en Chine. Foodgates propose ainsi une solution de traçabilité originale sur l’ensemble de la chaîne de valeur reposant sur des services basés sur la blockchain. Ses systèmes sont intégrés avec la réglementation chinoise et accessibles aux consommateurs chinois. Foodgates est l’une des premières entreprises au monde à utiliser en production le réseau de service chinois basé sur la blockchain Blockchain-based Service Network (BSN), un réseau d’infrastructure public mondial multiplateforme.
Avant d’obtenir son MBA à l’INSEAD (Singapour) en 2002, Bruno a étudié à l’ESTP (France) et au MIT (États-Unis), où il a obtenu ses diplômes d’ingénieur en 1999. Il a débuté sa carrière professionnelle dans les activités de banque d’investissement de Merrill Lynch et de la Société Générale où il a passé 3 années comme Analyste et Associate. Après son MBA, il a travaillé pendant 2 ans comme consultant chez Oliver Wyman avant de rejoindre GYS en 2004 en tant que Directeur Général puis Président. GYS est un groupe industriel familial français employant 850 personnes dans 6 pays (France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Maroc, Chine). Les produits sont vendus dans 132 pays. GYS conçoit et fabrique des équipements et des solutions pour le soudage et la charge de batteries. Le groupe est positionné comme l’un des leaders technologiques mondiaux dans ses domaines d’activité. Outre ses activités professionnelles, Bruno est CCE, un Young Leader de la fondation France-Chine, un membre du réseau YPO et un chevalier de l’Ordre National du Mérite. Bruno est marié à Heyoung Lee Bouygues, fondatrice de la Reboot Foundation.
Pascal Cagni a été nommé en août 2017 Ambassadeur pour les investissements internationaux par le Président de la République. Depuis cette même date, il est aussi Président du Conseil d’Administration de Business France, l’agence nationale en charge de l’internationalisation de l’économie française. En parallèle, Pascal Cagni est fondateur et directeur général du fonds de capital-risque européen, C4 Ventures. Il est aussi partenaire depuis plus de 15 ans de fonds de capital-risque israéliens et américains de premier ordre. Depuis janvier 2018, il est également membre du groupe de travail chargé de la rédaction du traité d’amitié franco-italien du « Quirinal ». En 2000, Steve Jobs le recrute et le nomme Vice Président et Directeur Général d’Apple, Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA). Sous son impulsion, Apple EMEA affiche la plus forte croissance du groupe Apple avec un périmètre d’activité passant de 1,3 à plus de 40 milliards de dollars réalisés par plus de 5 000 salariés toutes entités confondues. Pascal Cagni a géré le développement de la marque Apple dans plus de 130 pays. En 1995, il avait rejoint Packard Bell pour participer en Anjou à la création de plus de 3 000 emplois au sein d’un nouveau centre mondial de design, ingénierie, production et opérations. Avec plus de 25 ans dans les Technologies, les Télécoms et les Médias (TMT) Pascal Cagni est un des acteurs clés de l’économie numérique en Europe. Il partage son expérience lors de conférences telles que le CES de Las Vegas, le Forum Economique de Davos, Viva Technology, ou le Founders Forum. Il intervient également auprès d’écoles comme HEC, la London Business School (LBS) ou Stanford University sur le management européen, la marque, le leadership, l’innovation, et la révolution numérique. Jusqu’à récemment, il était administrateur indépendant de Kingfisher plc (Castorama, B&Q, Brico Dépôt), de Vivendi SA et de Style.com (groupe Condé Nast). Pascal Cagni, est diplômé de “Sciences Po” Paris et d’une Maîtrise en Droit des Affaires de l’Université R.Schumann de Strasbourg. Il est titulaire d’un MBA du Groupe HEC et de l’Executive Program (EPGC) de l’Université de Stanford Californie USA.
Bientôt disponible.
Docteur en histoire des relations internationales (Paris I Panthéon-Sorbonne) et diplômé EMBA (HEC), Thomas Gomart est directeur de l’Institut français des relations internationales, après avoir été directeur du développement stratégique (2010-2015) et directeur du Centre Russie/Nei (2004-2013). Avant de rejoindre l’Ifri, Thomas Gomart a été allocataire-moniteur à l’Université de Marne-la-Vallée (1996-1999), officier appelé au ministère de la Défense (2000), Lavoisier Fellow à l’Institut d’État des relations internationales (Université-MGIMO – Moscou, 2001), Visiting Fellow à l’Institut d’études de sécurité (Union européenne – Paris, 2002) et Marie Curie Fellow au Department of War Studies (King’s College – Londres, 2003). Ses travaux actuels portent sur la Russie, la gouvernance numérique, la politique étrangère française, le risque pays et les think tanks. Il a récemment publié Notre intérêt national. Quelle politique étrangère pour la France ?, (dir., avec Thierry de Montbrial), Editions Odile Jacob, 2017 ; L’affolement du monde – 10 enjeux géopolitiques, Editions Tallandier, 2019 (Prix Louis-Marin ; Prix du Livre de géopolitique); « Qu’est-ce qu’un think tank ? Une perspective française », Etudes de l’Ifri, novembre 2019 ; « Le COVID-19 et la fin de l’innocence technologique », Politique étrangère, vol. 85, n° 2, été 2020 ainsi que Guerres Invisibles. Nos prochains défis géopolitiques, Editions Tallandier, 2021. Thomas Gomart a été membre du comité de rédaction de la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale 2017, placée sous l’autorité de la ministre des Armées. Il est membre du conseil scientifique de l’IHEDN. Il est également membre du comité de rédaction des revues Politique étrangère, Etudes, et Revue des deux mondes.
Karine Hirn est co-fondatrice de East Capital Group, une société d’investissements indépendante qui comprend plusieurs stratégies de gestion active en actions, obligations et actifs immobiliers avec un total de 5 milliards EUR sous gestion. Fondée en Suède en 1997, East Capital a élargi sa portée, passant du statut d’investisseur pionnier en Europe de l’Est – et toujours l’un des plus grands investisseurs sur les marchés actions de cette région notamment en Russie – pour s’établir comme acteur incontournable de l’investissement responsable sur les marchés émergents et frontières à l’échelle globale. Diplômée de l’EM Lyon et de Sciences Po Paris ainsi que de Hanken School of Ecomics à Helsinki et de l’Académie des Finances de Moscou, Karine, d’origine lyonnaise, a vécu de nombreuses années en Russie et en Suède avant de s’installer à Shanghai en 2010 puis à Hong Kong depuis 2013. Elle est vice-présidente de la Chambre de commerce suédoise de Hong Kong, siège au Conseil d’Administration de la Chambre de Commerce Européenne de Hong Kong ainsi qu’au Advisory Board du Center for Emerging Markets de Northeastern University à Boston. Elle est Vice-Présidente du Comité des CCE de Hong Kong et également active au sein du Groupe Climat des CCE comme référent Chine.
Bientôt disponible.
Pierre Le Manh est Directeur Général Délégué d’Ipsos. Entre autres responsabilités il dirige aussi les activités nord-américaines du Groupe et est basé à New York. Au cours de ses 16 années passées chez Ipsos, il a été en charge de plusieurs régions (EMEA, NA), a développé et dirigé plusieurs lignes de métier au niveau mondial, notamment dans les domaines de la Stratégie, de l’Innovation, de la Publicité, du Digital et des Data Analytics. Il a également supervisé les relations d’Ipsos avec certains de ses plus gros clients dans divers secteurs, de la Grande Consommation aux géants de l’Internet. Pierre a débuté sa carrière dans le conseil en management chez Accenture, avant de devenir PDG de plusieurs sociétés, successivement dans les domaines de l’édition digitale, du Direct To Consumer et des Bases de Données Marketing.
Après plusieurs années dans le secteur bancaire, et après avoir été successivement membre du Comité Exécutif en charge du département Corporate de la Banque Pallas France, puis Président du Crédit Naval, Philippe Louis-Dreyfus est revenu au sein du Groupe Louis Dreyfus pour prendre en 1996 la responsabilité de la filiale maritime Louis Dreyfus Armateurs (LDA). En Octobre 2007, il prend le contrôle du Groupe LDA avec sa famille, groupe dont il préside depuis juillet 2015 le Conseil de Surveillance. Philippe Louis-Dreyfus a été Président d’Armateurs de France (2002-2004), et Président de l’association des armateurs européens (ECSA) (2006-2009). Il a été Président du BIMCO (1ère organisation maritime mondiale) entre 2015 et 2017. Il occupe également les fonctions d’Administrateur du Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur (CNCCEF), de Medef International – dont il est aussi Vice-Président – et de l’Institut Curie. Depuis 2019, il est Vice-Président du Comité Ethique et Gouvernance du Medef. Il est Commandeur de la Légion d’Honneur, Officier de l’Ordre National du Mérite, de l’Ordre du Mérite Maritime et Officier de l’Empire Britannique (OBE). Champion de France de squash par équipe et sélectionné national universitaire de Rugby. Officier de réserve Cavalerie-Parachutiste.
Jean-Marie Paugam est délégué permanent de la France auprès de l’OMC à Genève depuis 2017. Il a exercé plusieurs managériales en matière de commerce, développement et finance internationale au sein de la direction générale du Trésor en France et du système des Nations-Unies/OMC. Il a collaboré à l’institut français des relations internationales (IFRI) en tant que chercheur senior sur les questions de politique commerciale, en particulier le thème du développement. M. Paugam est ancien élève de l’Ecole Nationale d’Administration et diplômé en droit des affaires et en sciences politiques de l’université d’Aix-Marseille.
Stéphane Richard est depuis le 1er mars 2011, Président Directeur Général du Groupe Orange un des plus grands opérateurs de télécommunications en Europe et en Afrique. Depuis 2019 il a pris en charge des engagements internationaux comme Président du Board de la GSMA, association mondiale des opérateurs mobiles et comme Commissaire de la Broadband Commission des Nations Unies. Il a rejoint le groupe Orange en septembre 2009 et a exercé successivement les fonctions de directeur général adjoint chargé des Opérations France, de directeur général délégué et de directeur général. Entre 1992 et 2003, Stéphane Richard a été successivement adjoint du directeur financier de la Compagnie Générale des Eaux, directeur général de la Compagnie immobilière Phénix et président de la CGIS (Compagnie Générale d’Immobilier et de Services) devenue Nexity. Entre 2003 et 2007, il était directeur général adjoint de Veolia Environnement et directeur général de Veolia Transport ainsi qu’administrateur d’Orange. De 2007 et 2009, Stéphane Richard était directeur de cabinet du ministre de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi. Stéphane Richard est diplômé de l’École des hautes études commerciales (HEC) et de l’École nationale d’administration.
Frédéric Sanchez, né en 1960, est diplômé d’HEC (1983), de Sciences-Po Paris (1985) et titulaire d’un DEA d’Economie de l’Université Paris-Dauphine (1984). Il commence en 1985 sa carrière chez Renault au Mexique et aux U.S.A., puis rejoint fin 1987 le Cabinet Ernst & Young en tant que Directeur de Mission. Il intègre ensuite en 1990 le groupe Fives-Lille, au sein duquel il occupera différentes fonctions avant d’en devenir le Directeur Administratif et Financier en 1994, puis Directeur Général en 1997, et Président du Directoire en 2002. Fives – nouveau nom de la « Compagnie de Fives-Lille » depuis 2007 – est devenu en 2018 une Société par Actions Simplifiée (SAS), dirigée par Frédéric Sanchez, son Président, qui s’appuie sur un Directeur Général Délégué, ainsi que sur un Comité de Surveillance. Sous sa direction, Fives a accéléré son développement en renforçant sa présence à l’international et son portefeuille d’activités au travers d’acquisitions majeures et avec l’ouverture de bureaux régionaux en Asie, en Russie, en Amérique Latine et au Moyen-Orient. Depuis 2002, le chiffre d’affaires du Groupe a triplé.
Pascal Teurquetil, 51 ans est Président Directeur Général du Groupe familial MULLER (Noirot, Applimo, Airelec, Campa, Auer, France Energie, Convectair), E.T.I industrielle de 1000 personnes présente dans plus de 50 pays. Fabricant d’équipements thermiques, ses activités couvrent un spectre large de thématiques: efficacité énergétique, transition environnementale, internet des objets, stockage d’énergie, habitat intelligent, développement durable, ville intelligente, qualité de l’air. Il est Administrateur de sociétés Française, Japonaise et Canadienne, ainsi qu’Administrateur du syndicat professionnel GIFAM (Groupement industriel de fabricants d’appareils ménagers). Il a été Président international du Sous-Comité 59C de la Commission électrotechnique internationale de normalisation. Il est Conseiller du Commerce Extérieur de la France, ainsi que Secrétaire Général du Comité Régional de la région des Hauts de France. Il est également membre du réseau Excellence de la BPI (Banque Publique d’Investissement), et mentor à l’Institut du Mentorat Entrepreneurial. Il est Vice-Président de la Task Force Ville Durable du Medef International. Il est membre du Réseau International Y.P.O (Young Presidents Organization) et membre du Jury du mouvement Let’s Go France de PWC (Price WaterHouse Coopers).
Depuis septembre 2020, Muriel Pénicaud est Ambassadrice, Représentante permanente de la France auprès de l’OCDE. Elle y porte notamment l’initiative française IPAC (Programme international sur l’action climatique), levier puissant pour aider les pays à mettre en œuvre leurs engagements climatiques en prenant en compte leurs dimensions écologiques, économiques et sociales. Elle est également membre de la « Global Commission on People-Centred Clean Energy transitions » de l’Agence Internationale de l’Énergie, qui vise à anticiper les impacts sociaux et humains de l’ambition « Net zéro » de neutralité carbone. De mai 2017 à juillet 2020, Muriel Pénicaud a été Ministre du Travail en France. Elle a dirigé plusieurs réformes structurelles qui ont contribué à faire décroitre significativement le chômage en France : la réforme du code du travail «Ordonnances Travail » (2017), la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » qui a réformé l’apprentissage et la formation professionnelle et instauré l’Index pour l’égalité professionnelle femmes-hommes (2018), l’insertion par l’activité économique pour les personnes vulnérables, et le système d’activité partielle pendant la crise de la COVID-19. Elle a été partie prenante de la négociation de directives européennes, notamment celle sur les travailleurs détachés qu’elle a négociée au nom de la France. En 2019, elle a présidé le « G7 social » des Ministres du travail, qui a abouti à une déclaration tripartite entre les pays du G7 et les organisations syndicales et patronales mondiales, visant à mettre en place une protection sociale pour tous dans le monde. De 2014 à 2017, Muriel Pénicaud a été Ambassadrice déléguée aux investissements internationaux et directrice générale de l’agence Business France pour le développement international de l'économie française, chargée de la promotion de l’attractivité de la France, de la prospection des investissements internationaux, et de l'accompagnement des PME et ETI françaises à l'export. Elle a conduit la fusion des agences AFII et Ubifrance qui a donné naissance à Business France. De 2008 à 2014, Muriel Pénicaud a été Directrice Générale des Ressources Humaines du Groupe Danone dont elle était membre du Comité exécutif, et Présidente du conseil d’administration du Fonds Danone Ecosystème pour l’innovation sociétale et la RSE. Elle a occupé divers postes de direction internationale dans les ressources humaines chez Danone entre 1993 et 2002. Elle a créé et produit le programme « EVE » pour le développement du Leadership des Femmes, et créé le programme « Dan’Cares » instaurant une protection sociale pour tous les salariés dans le monde. De 2002 à 2008, elle a été Directrice générale adjointe, en charge de l’organisation, des ressources humaines et du développement durable et membre du comité exécutif de Dassault Systèmes, leader mondial dans la technologie 3 D. De 1985 à 1993 elle a occupé divers postes de direction au Ministère du Travail, et a été Conseillère auprès de la Ministre de 1991 à 1993. Muriel Pénicaud a commencé sa carrière comme administratrice territoriale (1976-1980) puis comme directrice de deux associations à but non lucratif (1981-1985), la mission locale pour les jeunes de Metz, et le Centre Lorrain pour l’Enfance et la Jeunesse.
Conseils d’administration
De 2011 à 2014, Muriel Pénicaud a été membre du Conseil d’administration d’Orange et Présidente du Comité de gouvernance et de responsabilité sociale et environnementale. De 2013 à 2015, elle a été administratrice de SNCF et Présidente du Comité Transports et Logistique. De 2014 à 2017, elle a été administratrice d’Aéroports de Paris. Muriel Pénicaud a également été Présidente du Conseil d’administration d’AgroParisTech (Institut des Sciences et Industries du vivant et de l’environnement) en 2013, et Présidente du Conseil National Education Economie en 2014. De 2010 à 2017, elle a été co-fondatrice et Vice-présidente de TV DMA, première TV académique numérique de Management et Droit des Affaires. Depuis 2016, elle est membre de l’International Planning Committee du Global Summit of Women. Depuis 2020, en tant qu’Ambassadrice de France à l’OCDE, elle siège au Conseil de l’OCDE, qui est l’instance de décision de l’organisation internationale.
Education
Muriel Pénicaud est diplômée en Histoire, Sciences de l’Education et Psychologie clinique, et alumna de l’Executive Program de l’INSEAD.
Autres engagements
Muriel Pénicaud est auteure de « Pousser les murs » (Éditions de l’Observatoire, 2021). Elle a créé en 2012 le fonds de dotation Sakura pour soutenir des artistes engagés sur les enjeux sociétaux. En mars 2021, elle a lancé l’initiative « Avenir des Jeunes » avec la société civile, face aux conséquences de la pandémie sur la jeunesse. Elle est Chevalier de la Légion d’Honneur, Officier de l'Ordre du Mérite, et Commandeur de l’Ordre Royal de l’Etoile Polaire suédois. Muriel Pénicaud est née en mars 1955. Elle est mère de deux enfants.